L’après corona: et les photos dans tout ça ?

L’après corona: et les photos dans tout ça ?

Depuis le 6 mars 2020, je n’ai pas fait de photos.

Bon c’est presque vrai, puisque finalement, j’ai sorti mon appareil pour photographier mes chats, j’ai abusé de mon smartphone pour capturer ma vie, et j’ai pu assister à un petit mariage civil le 1er mai dernier. Mais concrètement, je me sens comme si on m’avait enlevé mon art pendant 2 bons mois.

2 mois c’est long quand on les vit, et en même temps, 2 mois c’est rien dans une vie. En 2 mois, j’ai beaucoup appris sur mois et sur la photo, sur ce que je recherchais dans mes photos, sur la qualité de vie que je voulais avoir en parallèle. J’ai pu enfin rattraper mon retard en tri photo, je pense que cela faisait 2 à 3 ans que je travaillais en fou tendu, à constamment courir après le temps pour avancer. Et d’un coup, le temps, c’est tout ce que j’avais! Quel bien fou d’avoir l’impression d’avoir accompli mon travail, et de se dire « he, j’ai plus rien à faire ». Sauf que vous me connaissez, j’aime rester occupée, et je suis en train de choisir mes photos pour refaire les galeries du site internet, j’ai envie de vous faire plus d’articles ici sur différents sujets liés à la photo, et je m’occupe évidemment ailleurs.

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis journaliste radio à côté (et depuis peu à RTN). Voilà pourquoi j’ai toujours eu de la peine à garder de l’avance dans mes tris photos, car la photo n’est pas la seule passion qui occupe mes journées. Ajoutez à ça 2-3 activités sportives/culturelles, 2 chats et 1 copain, et la semaine est bien remplie. Aujourd’hui quand je regarde mon calendrier, et que je le compare à celui de septembre dernier, je me rends compte à quel point je vis une vie de malade en temps de non-coronavirus. Du coup j’espère que je pourrai gérer le reprise pour ne pas finir sous l’eau comme je l’étais jusqu’à maintenant 😉

Bref, du coup parlons reprise
Dès le 11 mai, les shootings photos peuvent reprendre dans le canton de Neuchâtel, pour le plus grand bonheur de tous vos photographes préféré(e)s ! Ca veut dire qu’on doit aussi faire attention à plusieurs choses concernant les mesures sanitaires, et concernant la façon de nous retrouver.

Dans un premier temps (ça veut dire jusqu’au 8 juin, ou jusqu’à ce que la Confédération dise autre chose), les shootings se feront avec des groupes de 4 personnes maximum, pour que nous puissions être dans la limite des 5 personnes maximum avec moi. Les distances de 2 mètres seront respectées avec moi. Pour moi, il est important que les personnes photographiées viennent du même foyer, pour qu’elles puissent être proches sans risquer de se contaminer. Cela veut dire que les shootings couple, famille et grossesse peuvent se passer sans problème 😀 Pour les shootings nouveau-nés, nous ferons du cas par cas. Généralement j’aime venir à la maison pour photographier ces petits bébés dans vos bras, dans leur cocon. Pendant cette période, nous allons voir aussi si nous pouvons scinder la séance, et proposer des sessions entre dedans et dehors, toujours pour favoriser les contacts entre vous, et limiter les contacts avec moi.

Et puis s’il faut annuler des séances à cause de risque de maladie, nous le ferons aussi sans problèmes. Là aussi, cette période est spéciale pour tout le monde et on ne va pas jouer avec le feu, j’espère que vous me comprenez. Je prendrai au maximum une réservation par jour, pour ne pas me surcharger, et éviter les passages de microbes rapides.

Un petit mot aussi sur les mariages 2020. Cette année était bien remplie, et j’étais heureuse de pouvoir compter une bonne quinzaine de mariages. Finalement, 8 ont été annulés entre avril et juin. Les prochains sont prévus en août donc je suis confiante, mais en même temps, je m’attriste chaque samedi où j’aurais dû faire la fête avec ces couples qui m’avaient choisie. J’ai la chance de pouvoir retrouver la plupart d’entre eux, cet automne ou l’année prochaine, mais même, la peine de devoir reporter est là. Le mariage ne sera que plus beau plus tard, c’est ce que je me dis !

Et pour les mariages 2021 ?
Le calendrier est ouvert et l’agenda n’attend que vous. J’imagine qu’il est plus difficile d’imaginer un mariage en ce moment, mais en même temps, si un couple survit au semi-confinement, il survivra au mariage non ? 😉 Je vais bientôt réaliser ma plaquette de tarifs pour les reportages photos en 2021, et je suis vraiment excitée de pouvoir la faire maintenant. C’est un casse-tête chaque année, mais un merveilleux casse-tête à réaliser !

Pour conclure, n’oubliez pas de positiver. Le coronavirus a mis un frein dans notre vie, et nous a forcé à réfléchir et à innover. Avec du recul, chacun de nous aura probablement profité de cette période, aussi désagréable soit-elle, pour en retirer quelque chose de bon. Si ce n’est pas encore fait, chercher du positif autour de vous, et profitez de ces instants supplémentaires avec votre famille, avec votre couple ou avec vos animaux.

A bientôt

Steph